Publié par Laisser un commentaire

Comment s’initier doucement aux pratiques BDSM ?

pratiques BDSM
Ce doux sentiment d’être dominé(e)

Qu’est-ce que le BDSM ?

Le sexe sado masochiste peut paraître effrayant aux premiers abords, des liens, de la douleur et une vie secrète que l’on n’assumerait pas en société. Le sadomasochisme a donc prit l’acronyme BDSM afin de repartir sur des bases saines.

En chiffres, ça donne quoi ? Un tiers des Françaises se disent attirées par le fait d’être dominées, et un homme sur cinq souhaiterait dominer sa conjointe. Au Québec, c’est presque un quart des femmes (43%) qui souhaitent se faire ligoter pendant le sexe !

Pourquoi tant de monde en rêve secrètement? Pour lâcher prise face à l’intolérance de notre monde et sa rigidité, pour ressentir une adrénaline qui couperait cette sensation de sécurité qui émane d’une société stérilisée… En bref, c’est un besoin qui se fait ressentir.

Mais que risque-t-on à essayer les pratiques BDSM ?Le pire qui puisse arriver en testant le BDSM, c’est de garder un souvenir mémorable d’une expérience pas comme les autres. Le mieux ? Redécouvrir son conjoint, se redécouvrir soi même et donner un coup de fouet à sa libido !

Par où commencer, pour du BDSM soft ?

Alors comment s’essayer aux pratiques sadomasochistes quand on a aucune expérience ? Quand on veut du hard, mais pas trop ? Il faut déjà évoquer oralement avec votre partenaire vos limites, vos besoins et vos envies. Ensuite, vérifier si cela vous plait avant d’investir dans du matériel, une petite claque, des lacets pour attacher votre conjoint(e) et un peut d’imagination devraient suffire. De toute, façon, ne vous impliquez pas trop financièrement et mentalement pour éviter toute pression et pouvoir avancer à votre rythme.

Une fois que les premiers pas ont été effectués, il faut en parler, dire à son ou sa partenaire ce que l’on a aimé, ou non, ce que l’on aimerait ensuite. Si vous souhaitez aller plus loin, certaines personnes préconisent un mot de sécurité, afin de poser des limites, si vous connaissez votre partenaire et avez dans l’idée de le respecter au delà du jeux, il n’y en a généralement pas besoin.

Une fois que les désirs sont externalisés et que l’accord est passé, vous pouvez acquérir du matériel pour rendre le tout plus vrai, ou plus intense. Voici un lien vers nos sextoys BDSM.

Même avec des menottes, vous restez libre !

Le fameux « je t’attache et je fais ce que je veux » n’est pas vrai. Non, le dominant ne fait pas ce qu’il veut, cela reste un jeu et la personne attachée reste libre de dire non.

De plus, pas besoin de s’attacher pour se faire dominer, en effet il suffit de tenir les poignets contre le lit, d’écraser la tête dans un coussin (attention aux coupures de respiration) ou de quelques fessées pour pratiquer le BDSM.

Côté sécurité, c’est pareil. Ne vous mettez pas en danger avec des instruments trop violents pour vous, allez y pas à pas et préciser à l’avance vos désirs à votre partenaire.

Ce qu’il faut savoir c’est que les puristes BDSM aiment à ne pas pratiquer l’orgasme, vous faites ce que vous voulez et libre à vous, après quelques élans sadomasochistes, de terminer vos ébats dans un missionnaire tout ce qu’il y a de plus classique.

Pour finir : Même si ces pratiquent peuvent effrayer et susciter l’incompréhension dans la société, vous êtes libres de vos choix et vous seul(e) savez ce qui vous plait. Après tout, c’est votre jardin secret et personne n’a à le savoir ni à donner son avis.

Si vous avez envie de vous lancer, voici le lien vers nos produits SM-Fetish

Publié par Laisser un commentaire

Les sextoys les plus improbables !

En 2020, les fabricants de sextoys ne cessent d’innover pour trouver de nouvelles façons de vous faire du bien, voici une compilation des jouets sexuels les plus impressionnants et créatifs.

Le videPad, stimulateur vibrant hors du commun

Ce sextoy vibrant en ravira plus d’une ! Véritable machine à orgasme, elle dispose de deux boules adaptées à la stimulation du clitoris et de l’anus. Avec ses 7 modes de vibration, ce stimulateur vous fera grimper aux rideaux.

Le Rockin’ Chair vibrant, déco ou sexo ?

Photo d'une femme utilisant le rockin chair. Elle est assise dessus et prend du plaisir

Le rockin Chair vibrant ! Véritable invention hors norme, il peut même servir d’objet déco pour les plus audacieuses. Incroyablement créatif, c’est un must have pour celles qui aiment collectionner les objets délirants.

Le vibromasseur suceur de clitoris, le 2 en 1 innovant

Vibromasseur suceur de clitoris

Le 2 en 1 à l’état pur ! Ce vibromasseur innove en proposant une fonction « suceur de clitoris ». Plusieurs modes de vibration, plusieurs modes de succion. Bien plus qu’un sextoy, une oeuvre d’art !

Un divan lovemachine ! Confort et plaisir

Photo du divan vibro

Le divan sexuel ! Complètement fous, les créateurs de la marque Louisiana Lounger se sont lâché et ont intégré une love machine sur un divan gonflable ! Il ne demande qu’à être essayé.

Publié par Laisser un commentaire

Pourquoi le coronavirus nous donne envie de sextoys ?

le coronavirus donne envie de sextoys

Même si l’économie est fortement affectée par cette pandémie, le marché du sextoy vibre de plaisir !

En couple, seul, seule, par webcam, les solutions sont nombreuses pour retrouver une libido quand on est coincés chez sois, et la solution la plus répandue est l’utilisation de sextoy.

La marque Womanizer a revélé que pendant la période de confinement leurs ventes de sextoys ont augmenté de manière exponentielle ! Les chiffres de vente dans le monde sont supérieurs de 50% par rapport à leurs attentes.

Certains pays battent des records : (source : femmeactuelle)

  • Italie : 60 % supérieur aux prévisions
  • France : 40 % supérieur aux prévisions
  • États-Unis : 75 % supérieur aux prévisions
  • Canada : 135 % supérieur aux prévisions
  • Pays germanophones : 40 % supérieur aux prévisions
  • Hong Kong : augmentation des ventes de 71 % de janvier à février
  • Japon : augmentation des ventes de 52 % de janvier à février
  • Australie : augmentation des ventes de 31 % de janvier à février
  • Royaume-Uni : augmentation des ventes de 13 % de janvier à février

Des ruptures de stocks ont même été constatées chez la plupart des fabricants !

« De nombreuses personnes et entreprises sont affectées négativement par le virus et c’est également une période compliquée pour nous. Les chiffres sont donc surprenants. », reconnaît Johanna Rief, Directrice des Relations Publiques chez Womanizer.

« Le temps est un facteur essentiel en matière de sexualité et de plaisir. En s’attendant à de possibles longues périodes d’isolement, seul(e) ou avec son ou sa partenaire, les gens souhaitent explorer de nouvelles manières d’utiliser au mieux ce temps à la maison. », poursuit-elle.

Si vous craigniez le reconfinement, soyez prévoyants et anticipez les ruptures de stock en achetant aujourd’hui vos sextoys !